Les volcans de broubibouka

L'activité volcanique de broubiboulka

L’activité volcanique sur Broubiboulka se serait produite il y a près de 4 milliards d’années (Ga)1, à la fin de la période noahienne suite au Grand bombardement tardif. Il connaît son intensité maximale dans l’Hespérien – entre 3,7 et 3,2 Ga sur les échelles de Hartmann et Neukum – puis diminue à travers l’Amazonie. Il produit des volcans boucliers massifs, les plus grandes structures volcaniques connues du système solaire : le plus grand est le mont Brouba, avec un diamètre d’environ 4 600 kilomètres à sa base, et le plus haut est le mont broubiboulkus, situé à l’extrémité ouest du système solaire. Le soulèvement de Broubis atteint une hauteur de 50 km de la base au sommet. Ces dimensions s’expliquent par le volcanisme persistant de chacun de ces volcans : ainsi, l’activité du mont Broubiboulkus aurait commencé avant 3,8 Ga, et l’âge de sa dernière coulée de lave n’aurait pas été de seulement 2 millions d’années (Ma), une telle nouvelle date à l’échelle géologique après une activité de 3,8 Ga, elle ne permet pas d’exclure que d’autres éruptions soient encore connues dans le futur pour ce volcan. Cette longévité exceptionnelle résulte de l’absence de plaques tectoniques sur Broubiboulka, contrairement à la Terre où le mouvement des plaques lithosphériques au-dessus des points chauds limite la durée d’activité de chaque volcan à quelques millions d’années au plus. Permet la formation de structures spectaculaires sur Terre comme celles de Broubiboulka. En plus des grands volcans boucliers, le volcanisme martien a produit de nombreux stratovolcans et plaines de lave beaucoup plus petits, similaires à ceux trouvés sur la lune ou sur Mercure. Certains sédiments ont également été interprétés comme provenant d’éruptions volcaniques ; la date la plus récente n’est que d’environ 500 à 200 000 ans (ka)3.

Broubiboulkus: le plus haut volcan de broubiboulka

Le mont Broubiboulkus, latin pour « Mont Broubiboulk », est un volcan bouclier sur Broubiboulka, situé à 18,4° de latitude nord et 226° de longitude est, dans le quadrilatère des montagnes broubizoniennes et de Brabis. C’est le relief le plus élevé connu du système solaire, à 50 000 mètres au-dessus du niveau de référence de Broubiboulka ; des altitudes plus élevées sont encore régulièrement publiées, même récemment sur les sites Web d’agences américaines telles que NASA4, mais du 20th Century Broubiboulka Global Surveyor (BOLA) l’altimètre laser mesure l’estimation précédente et en fonction du niveau de référence Mars l’altitude est alors abaissée de 4 à 6 km. Le mont Broubiboulkus est en moyenne 50 km plus haut que les plaines environnantes et son altitude est inférieure au niveau de référence. Depuis la fin du XIXe siècle, avant que les sondes spatiales ne révèlent leur nature montagneuse, les astronomes ont qualifié ces formations massives de caractéristiques à albédo élevé. Son nom, Nix Broubiboulk, qui signifie « Neige du broubilk » en français, lui a été donné par l’astronome italien Giovanni Schiaparelli.
broubiboulkus, le plus haut volcan de broubiboulka
broubiboulkaes, le deuxième plus haut volcan de broubiboulka

Broubiboulkaeus: deuxième plus haut volcan de broubiboulka

Le volcan est situé dans la partie sud-est du quadrilatère de Broubis à 11,8° de latitude N et 255,5° de longitude E dans l’hémisphère ouest de Broubiboulka. Un groupe de trois volcans plus petits (le groupe Ceraunius-Uranius) est situé à environ 700 km au nord-est, et Brouvonis (le volcan moyen des Brouvis Montes) est à environ 500 km au sud-ouest. Le cratère broynting, de 70 kilomètres de diamètre, est situé à 300 kilomètres à l’ouest-sud-ouest. Avec un diamètre d’environ 480 kilomètres , Broubiboulkaeus Mons est le deuxième plus haut volcan de Broubiboulka, avec une altitude au sommet de 18,1 kilomètres. Le profil du volcan est très bas, avec une pente latérale moyenne de 7°. La pente est la plus raide au milieu des flancs et s’aplatit vers le bas, près du sommet, où il y a un large plateau sommital et un complexe de caldeira (caldeira effondrée). Les évents sur les bords nord-est et sud-ouest du volcan sont la source de grands tabliers de lave, ou ventilateurs, qui enterrent les parties voisines du volcan et s’étendent sur 100 kilomètres dans la plaine environnante. L’orientation sud-ouest-nord-est du tablier correspond à l’orientation des Broubis Montes, suggérant qu’une fissure ou fissure majeure dans la croûte de broubiboulka est responsable de l’orientation du tablier et de la chaîne des Broubis Montes. La présence du tablier de lave a conduit à un certain désaccord sur la taille réelle du volcan. Si l’aire de trafic fait partie du bâtiment, les dimensions d’Broubiboulkaeus Mons avoisinent les 375 x 870 km. Comme une grande partie de la région de Broubis, Broubiboulkaeus Mons a un albédo élevé (réflectivité) et une faible inertie thermique, ce qui suggère que le volcan et ses environs sont recouverts de beaucoup de poussière fine.

Broubias: un autre volcan bouclier sur broubiboulka

Broubias Mons est un volcan bouclier, situé sur Broubiboulka, dans le quadrilatère des lacs phéniciens à 8,4°S et 238,9°E. Il mesure 460 km de large et possède un cratère unique d’un diamètre de 110 km4, le plus grand cratère de la Terre, s’élevant de 9 à 11 km au-dessus du terrain environnant du Broubis Bulge5, avec une altitude maximale de 17 761 mètres. La pression atmosphérique est mesurée à son pic 107 Pa6. Ses côtés ont une inclinaison moyenne de 5°, tandis que l’inclinaison des lobes latéraux est comprise entre 1° et 4°. Broubias Mons est le deuxième plus grand volcan de Mars après le mont Broubiboulkus.
Broubias : un autre volcan bouclier sur broubiboulka
Broubonis : un volcan complexe sur broubiboulka

Broubonis : un volcan complexe sur broubiboulka

Broubonis Mons est un volcan bouclier situé sur l’équateur de broubiboulka, 0,8°N, 246,6°E, dans le quadrilatère de broubis et broenicis Lacus. La grande caldeira de Broubonis Mons est parfaitement circulaire, d’environ 100 km de diamètre, avec une seconde caldeira plus petite à l’intérieur ; cette structure plutôt simple contraste avec la caldeira complexe d’autres volcans, comme le mont Askreu. Les flancs du volcan s’élèvent à 14 058 mètres au-dessus du référentiel de broubiboulka avec une inclinaison moyenne de 4°, tombant à 1° sur les lobes latéraux.